2ème partie :
Manon affrontait la championne de l’ Ariège CD 09 : Hélène GROS.
Partie serrée en 15 mènes.
Je ne vais pas détailler toutes les mènes comme précédemment, mais me contenter des de celles significatives :
Mènes 1, 2 et 3 : 4/0 pour Manon bien sûr !
Ensuite, en 4 mènes, 5 points pour CD 09 : 4/5
Mène 8, avec 2 piles de Monon sur 3 tirs : 6/5
Et pour finir : 6/6, 7/6, 7/9, 9/9, 9/10, 9/11, 9/13.
3ème partie donc de barrage :
Manon fut opposée à la représentante du CD de Mayotte : Zafarani HASSANI.
Partie en 12 mènes rondement tenues par Manon, bien qu’à la 1ière ce soit : 0/1 !
Ensuite, 1/1, 2/1, 3/1, 4/1, 5/1,
Puis : 7/1 avec 2tirs dont 1 carreau
Et pour finir: 9/1, 10/1, 12/1, 12/2, 13/2.
4ème partie (32 èmes) :
Monon devait se mesurer à la championne du Lot et Garonne CD 47, Michèle GAUTIER cela avait été su avant 12h00 (pause repas) mais nous n’avions pas les terrains.
Donc, dès 14h00 pétante, sur le terrain 53, semblable à ceux du matin, mais à ce moment là sous un soleil de plomb, la partie s’est déroulée rapidement pour voir Manon se qualifier pour les 16 èmes sur le score de 13/4 en 9 mènes.
Manon a mené sa partie de main de maître, avec assez souvent une très jolie première boule au point, mais aussi avec une grande concentration, ayant bien perçu l’évidente expérience de son adversaire. Il ne fallait rien lâcher devant une joueuse de ce calibre ! A peine repris, les rares belles boules adverses étaient frappées !
Pour la petite histoire, cette joueuse avait l’age inverse de celui de Manon, 17 ans pour 71 ans, car bien sûr, souvent l’âge de Manon était sujet à questionnement compte tenu de son l’apparence frêle et très jeune.
5ème partie :
Puisque Manon était en avance avec sa partie précédente vite faite, le hasard des tirages a voulu que nous soyons couverts tout de suite. Nous avons alors entendu dans les hauts parleurs l’annonce de notre adversaire : Daisy FRIGARA de la ligue de Bretagne.
En prenant la fiche de jeu à la table de marque, j’ai appris que cette joueuse était l’une des 8 filles retenues en équipe de France pour les prochains championnats d’Europe. Et puis une dame de l’organisation m’a dit le reste : que Daisy avait perdu en finale en 2017, …
Bien entendu, je n’ai pas dit un seul mot de tout cela à Manon, mais tout de même j’ai bien vu qu’elle était intriguée ne serait-ce que par l’info d’une qualifiée issue de ligue comme adversaire.
Malgré tout la partie commençât sous la meilleure des façons puisque ma protégée se retrouva à 2/0 en 2 mènes.
Ensuite, la machine (surtout au point) s’est vite mise en route, surtout que Manon ne fit pas un grand match, donc je ne rends pas compte du détail.
Score final 13/3.
Plus tard le lendemain, nous avons appris que Daisy s’était inclinée de justesse en ½ finale, qui plus est, contre la championne 2018.
Conclusion :
Grand week-end qui va marquer dans ma mémoire.
Et je sais que pour Manon, ce C.F. va compter, d’autant plus que, j’en suis certain, sportivement parlant, ce n’est pas le dernier, vu son jeune âge, mais surtout son application, son sérieux et sa façon de vivre et diriger ses parties. Bravo à elle pour cet excellant résultat pour un premier C.F. à l’age de 17 ans.